Cahiers

La mobilité refondée avec le numérique

Cliquez sur la photo pour zoomer

La mobilité refondée avec le numérique

Télécharger le(s) document(s)

 


Description :
Cahier n°21


Description longue :

La mobilité refondée avec le numérique

 

 

La mobilité est bouleversée par l’irruption des technologies numériques dans les modes de vie


Le numérique façonne d’ores et déjà nos modes de vie par de nouvelles solutions qui couvrent autrement nos besoins de mobilité de la vie quotidienne : Le commerce à distance, la voiture partagée, la santé à domicile, la formation assistée, le travail mobile… sont des signes tangibles de transformations par le numérique des modes de vie d’un nombre croissant de nos concitoyens qui vivent de plus en plus connectés, du petit bourg à la grande agglomération.


Comprise comme moyen d’accès et résultante d’une activité, la mobilité des personnes se voit transformée dans son organisation et dans sa conception même, du fait du numérique. Le numérique apporte en effet des perspectives importantes d’évolution des déplacements physiques, encore peu exploitées : l’optimisation d’usage des infrastructures, le partage des véhicules et leur automatisation, l’information et la connexion multimodales... Mais la transformation la plus importante est portée par de nouvelles générations de personnes dont les modes de vie sont déjà imprégnés par le numérique, pour produire, acheter, se cultiver, se soigner, échanger… dans une culture de partage et de frugalité.


En ce sens, les modes de vie sont les « traceurs » des dynamiques de transformation des activités humaines, et placent le citoyen-client-utilisateur au coeur de ces processus, la technologie n’en représentant qu’une facette. Le rapport Lemoine (novembre 2014) insiste sur l’évolution du statut de l’homme qui passe de consommateur à acteur, sous l’effet de la révolution numérique.

 

Le numérique conduit à penser autrement les transformations des mobilités, à partir des modes de vie

 

Les mobilités innovantes portées par le numérique s’imbriqueront dans la réalité des activités quotidiennes - celles qui fondamentalement génèrent le besoin de déplacement - et impacteront ainsi leur organisation : le travail, la santé, la culture, le sport, les rencontres professionnelles ou personnelles…

 

L’utilisateur du transport est d’abord un travailleur, un consommateur, un chaland ou un promeneur en quête de services urbains. C’est la nature même de son activité qui génère le besoin de mobilité qu’il cherche d’abord à satisfaire, en fonction de ses possibilités d’accès aux ressources disponibles. Pour réaliser l’activité visée, il lui est alors possible de combiner des communications numériques, des opportunités de proximité (tiers lieux) et des moyens de transport.

 

 


 
 

ILS NOUS SOUTIENNENT

 

ABONNEMENT AU FLASH INFO

Newsletter

Email :

NOUS SUIVRE :